Réalité augmentée - Ils nous citent !

10 avril 2012

Stéphan

Lunettes, Presse, réalité augmentée

Réalité augmentée - Ils nous citent !

Il est toujours appréciable de tomber sur des articles citant LightVision, surtout quand ces articles sont à propos de Google en premier lieu !

http://www.zdnet.fr/actualites/project-glass-les-lunettes-a-realite-augmentee-de-google-39770436.htm

http://www.usinenouvelle.com/article/google-n-est-pas-seul-a-voir-en-realite-augmentee.N172311

Je profite d'ailleurs de cette occasion pour mettre l'accent sur les différences majeures qui séparent la réalité augmentée LightVision du projet Google glass et des autres fabricants de lunettes à réalité augmentée en général :

  1. LightVision projette les images directement sur la rétine, contrairement aux Google glass dont les images sont générées sur le verre intermédiaire.
  2. Je met l'accent sur le fait que la projection sur la rétine ne présente aucun risque pour la santé. On peut la comparer à une lumière entrant dans l'œil comme le fait tous les jours la lumière qui nous entoure. La lumière projetée sur la rétine est à peine plus puissante qu'une lumière d'ambiance et bien moins puissante que la lumière qui entre dans notre œil lors d'une journée ensoleillée.
  3. LightVision est capable d'afficher des informations à n'importe quel endroit de la vue car il couvre l'ensemble du champ visuel de l'utilisateur (haut, bas, droit, gauche, centre). Le verre des Google glass est situé en haut de l'œil. L'utilisateur doit donc aller chercher l'information, car elle ne vient pas à lui. LightVision utilise un système de suivi de la rétine, communément appelé« eye tracking ». Ce système permet de suivre le regard, afin d'optimiser les informations projetées. 

Il y a 3 intérêts à utiliser cette technique en réalité augmentée :

  • Toujours projeter les informations au même endroit de la vue de l'utilisateur, ou qu'il regarde, en suivant un point fixe de la rétine. 
  • Savoir ce que l'utilisateur regarde dans le monde réel afin d'afficher des informations cohérentes. Exemple : Regarder un article dans un magasin peut afficher un mode d'emploi.
  • Savoir ce que l'utilisateur regarde dans l'environnement virtuel projeté dans son œil. Exemple : Regarder un menu permet de le sélectionner, regarder les lettres d'un clavier virtuel permet d'écrire.